La Chambre de Commerce s’engage pour une offre de formation qualitative

La Chambre de Commerce organise traditionnellement son assemblée plénière du mois de juillet dans un lycée. Cette année, elle a donné rendez-vous à ses membres élus, le mardi 2 juillet au Lycée Technique de Bonnevoie (LTB). A cette occasion, la Chambre de Commerce a également invité la presse à une conférence pour présenter le bilan de sa politique en matière de formation et dévoiler quelques nouveautés à venir.

La Chambre de Commerce a toujours plaidé en faveur d’un enseignement qui tienne compte des besoins de l’économie et des exigences du monde du travail, tout en favorisant le développement d’un comportement autonome et responsable, voire l’émergence d’un certain esprit d’entreprendre et de compétences entrepreneuriales auprès des jeunes. Pour éveiller ceux-ci à la réalité du monde économique et des entreprises, l’institution anime régulièrement des ateliers Relation Ecole-Entreprise.

Le matin même de la conférence de presse, deux de ces ateliers ont été organisés, impliquant un total de 80 élèves du LTB. Au cours de ces ateliers, les jeunes ont pu entendre le témoignage de l’entrepreneur Klot Kieffer, fondateur et dirigeant de Hype, agence de marketing digital.

Lors de la conférence de presse, Monsieur Luc Frieden, Président de la Chambre de Commerce, a rappelé les grands objectifs que la Chambre de Commerce s’est fixés pour agir en faveur de la formation : contribuer à développer une culture de la formation professionnelle, agir sur le cadre législatif, identifier les besoins en formation, mettre en place une veille des tendances et techniques nouvelles de formation, gérer les contrats d’apprentissage et proposer une offre de formation professionnelle continue. Le plan stratégique CC2025, élaboré par la Chambre de Commerce pour guider son action sur les 5 prochaines années, réaffirme l’ensemble de ses objectifs et souhaite aller encore plus loin en améliorant la communication sur l’ensemble des actions de formation mises à la disposition du public. C’est ainsi qu’elle a initié récemment un cycle de conférences pour présenter les formations diplômantes imaginées en partenariat avec des structures d’enseignement internationales prestigieuses. L’institution entend également développer de nouveaux outils de communication pour promouvoir l’apprentissage en alternance. Dans le même ordre d’idées, M. Luc Frieden a annoncé que le flux d’information sur les besoins en formation professionnelle allait être amélioré grâce à une meilleure coordination avec les fédérations et associations professionnelles.

If interested, find more here!

Luxembourg’s AI academy: crafting the human skills behind AI

As machine’s “learn” to do more on their own, translating society’s big data into value and bringing speedy precision to traditionally human tasks, it is easy to imagine all of the lifechanging applications that could come.

It is also easy to forget that these new breakthroughs will only arrive if the AI field gets what it needs to thrive: professionals with AI skills. In an effort to build a workforce that can feed AI and strengthen society, Microsoft , along with Devoteam Luxembourg, Digital Luxembourg and the ministry for the Civil Service , partnered to launch Luxembourg’s first AI Academy. It will offer three training modules: a business program for decision makers and two others for technical professionals. The business portion helps those in leadership roles master AI in order to implement smart AI strategies in their own organizations.

If interested, please find more here.

DESI – Commission Digital Economy and Society Index 2019

Luxembourg ranks high in many categories, it ranks 6th out of the 28 EU Member States in the European Commission Digital Economy and Society Index #DESI 2019.

Beside, that it’s the report mentions “The significant difficulties experienced by Luxembourg enterprises trying to recruit ICT specialists limit their capacity to innovate and grow. Increasing the number of ICT specialists, narrowing the employment gender gap, and re-skilling the labour force is thus of utmost importance if Luxembourg is to reap the full benefits digitising its economy.”

If interested, find more here.

Comments are closed.

Close Search Window